Top articles

  • fidélité à la carte

    27 octobre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    La fidélité est à la femme ce que l’écaille est à la tortue : le tigre s’y casse les crocs, prétendrait la sagesse indienne. C’est dire l’importance vitale que revêt pour l’Hindou la possession d’une qualité que les hommes dénient si souvent aux femmes,...

  • it's a man's world

    28 octobre 2010 ( #rognes féministes )

    En avoir ou pas ? Telle est la question qui hante l’humanité depuis que l’homme eut l'idée fatale de descendre de son arbre pour se mettre à tailler des pierres dans une savane moins farouche que les antichambres feutrées de nos conseils d’administration....

  • caméléon

    31 octobre 2010 ( #bestiaire féroce )

    Cet homme à la parka tirée des malles d’un vieux campeur, sous laquelle dépasse la capuche molletonnée d’un sweat étalant sur la panse l’icône convenue du Che, attire sans délai le dédain des manifestants de bon aloi, telle la spinelle le mépris du voleur....

  • Le Pélican et le Rat, ou la fable de Karachi

    31 octobre 2010 ( #bestiaire féroce )

    D’aucuns affirment que cette « affaire » de Karachi ne serait qu’une fable. Et ils ont raison, comme le prouvent ces vers de mirliton tombés d’un vieux dossier de la DCRI. Le Lion socialiste, malade et fatigué, Allait laisser le trône et bientôt s’en...

  • complainte de la reddition

    03 novembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    Il faut se rendre à l’évidence : plus encore que la fidélité, la ténacité est une vertu indienne. Il aura fallu trois ans d’une bataille farouche, bien qu’empreinte de toute la bienséance et la civilité convenables, mille jours d’une guerre d’usure et...

  • sous l'emprise de la norme

    05 novembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    Ils jouent, vos trois bambins. Ils emplissent un petit seau de plastique rouge, le renversent dans le bac à sable, s’extasient : quel beau château, regarde Maman ! Vous leur souriez. Les enfants poursuivent leur fragile construction : le premier creuse...

  • express pour ailleurs

    10 novembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    La solitude est un mal moderne. Dans les cages à lapin des tours, au fond des petits pavillons de moellons rougeâtres, sous les mansardes parisiennes hors de prix, jadis chantées par des poètes hirsutes, vivent de plus en plus d’hommes ou de femmes, seuls....

  • le silence des cimetières

    12 novembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    Elle crie la télé de la mamie la dame de compagnie tempête et les bébés sur les nerfs pleurnichent au supermarché le maraîcher beugle les réclames voix forte accent d’ailleurs allez allez un kilo s’exclame la cliente un gamin clame son caprice un autre...

  • le bât doré

    18 novembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    C’est ça la vie, vous dites-vous, mollement allongé sous l’arbre dont les feuilles agitées par le vent filtrent les rayons du soleil et protègent votre sieste. C’est ça la vie, songez-vous, les cheveux affolés par le doux zéphyr qui souffle de la mer...

  • promos sur la couronne

    06 décembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    La mode aime à remettre au goût du jour les tendances d'antan. Un matin, les blousons d'après guerre émergent du fond des placards, les jupons hippies refleurissent en ville pour une saison. Sur les bancs des squares, les grands-mères regardent défiler...

  • de l'admirable continuité du service public d'éducation

    08 décembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    Tel le char de Phébus suivant la ligne régulière et toujours identique de sa course éternelle, tel la ronde infinie des astres errants, tel l’immuable va et vient des marées aiguillées par la lune, le service public d’éducation force l’admiration par...

  • ta maison sur ton dos (loppsi 2)

    22 décembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    La neige est tombée. Les piétons patinent sur les trottoirs, les trains grelotent, les avions ne décollent plus. L'hiver s 'amuse et les voyageurs ont perdu leur destination. Ils somnolent aux aéroports, la tête calée sur leurs valises. Des journalistes...

  • étrennes échangistes

    27 décembre 2010 ( #rouspétances quotidiennes )

    Le Père Noël, ce vieillard sénile bien qu'étonnamment souple, a déposé sous l'arbre les boîtes enrubannées attendues des enfants. Les couleurs chatoyantes des étrennes luisent à la lumière des guirlandes tandis qu'à travers la nuit tintent les clochettes...

  • la schlague pour tout le monde et pour des siècles

    03 janvier 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    « C’est la schlague à brève échéance, pour tout le monde et cette fois-ci définitive, pour des siècles », prédisait le lucide Ferré, accablé par le retour à la normale après les « événements » de mai. Quelle est dure la crise de la quarantaine pour un...

  • Nadine, sans retouche

    25 janvier 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    Janvier 2011. La ministre chargée de l'apprentissage et de la formation professionnelle, Nadine Morano, s'emporte contre un journaliste ayant publié d'elle une photo qui lui déplait. Enfant, elle fuyait à la vue de l'appareil, se cachait derrière le fauteuil...

  • pas de menu plaisir à l'Hôtel de Soubise

    26 janvier 2011 ( #Billets publiés sur Bakchich infos (2009-2011) )

    En grand ordonnateur des exhibitions publiques, le monarque républicain, par l'intermédiaire de son ministre de la Culture, prive le petit peuple d'une exposition. Acte d'impuissance face à la résistance des personnels des Archives Nationales, occupant...

  • cercles

    31 janvier 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    Tandis que la jeunesse arabe s'exalte dans les rues antiques, chassant les dictateurs, vieillards aux cheveux teints ; tandis qu'au delà de la Méditerranée s'effondrent les régimes criminels et corrompus ; tandis que, là-bas, la liberté de tout un peuple...

  • à la porte du palais

    06 février 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    Le 28 janvier 2011, les sans papiers qui se réunissaient chaque jour à la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration (Palais de la Porte dorée, Paris) ont trouvé les grilles closes, et des CRS devant... au désespoir de ceux qui travaillent à changer...

  • des amis, ou pas

    09 février 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    Un Français sur quatre – pas seulement les vieilles dames – se dit rongé par la solitude. Un licenciement, un divorce ou la retraite, les enfants qui grandissent et c'est le désert. On n'a plus de contact avec des proches qu'une fois ou deux l'an, on...

  • sa vie pour trois euros

    17 février 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    Débit saccadé, voix nunuche et haut perchée, elle ne te laisse pas le temps d'en placer une : elle doit lire son texte jusqu'au bout, dans un souffle. En bruit de fond grésillent d'autres voix, ténues, brouillées. Tu imagines un essaim servile, un casque...

  • mort aux paons!

    19 février 2011 ( #Billets publiés dans Zélium (2011-2012) )

    Dans un entretien au Parisien, Carla Bruni révèle qu'elle n'a rien changé au salon bleu de l'Élysée. Rien, sauf une très impertinente carpette. Il est vrai que les paons portent malheur en Italie! Récit à peine fantasmé d'un psychodrame à l'Élysée. (Article...

  • les ministres sont des cons (presque) comme les autres

    20 février 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    Les ministres seraient-ils des cons comme les autres? C'est ce que tend à montrer ce document exclusif, volé dans le bureau présidentiel par un membre éminent du gouvernement et diffusé dans le but « de faire comprendre aux cons que la vie d'un ministre...

  • ode à la femme invisible

    02 mars 2011 ( #rognes féministes )

    Éternel féminin, toi qui reçus des dieux Toutes les grâces Pour adoucir de l'homme les tourments glorieux, Reste à ta place. Discrète et pure, préserve-toi de l'odieuse, Fade grimace Du pouvoir et des honneurs obséquieux. Reste à ta place. Dans ce monde...

  • courage à la française

    10 mars 2011 ( #rouspétances quotidiennes )

    Voici refleurir les narcisses en jaunes bouquets éclatants dans les mains des vendeurs à la sauvette. Le citadin les aime, ces sauvages liliales courbant mollement leur tige vers les trottoirs où l'apostrophent les marchands sans autorisation. Ces soleils...

  • Cadorzy ou la pensée magique

    01 septembre 2011 ( #Cadorzy - Grand Mogol du petit pays )

    Il y avait dans un petit pays d'outre Méditerranée, un Grand Mogol dont la taille modeste et l'énorme ambition faisait le désespoir des habitants et la stupéfaction du monde. Nul ne pouvait se rappeler par quel coup de la fortune ou quel tour de passe-passe...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>