Vive le bail Chevènement

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

On accable d'opprobres un certain candidat à l'élection présidentielle et heureux locataire de cent vingt mètres carrés au Panthéon pour mille cinq cents euros mensuels. On lui demande, séance tenante, de faire ses malles et de vider les lieux, infâme privilégié de l'assistanat ! Il est pourtant certain que douze euros le mètre carré est la somme maximale qu'un parisien moyen peut verser à son proprio sans sombrer dans la misère une fois le terme échu. Ainsi, nul doute que le pugnace vieillard, arrivé au pouvoir, généralisera aussitôt ses conditions locatives à l'ensemble de la capitale. Le bail Chevènement, enfin une mesure qui va faire bouger les lignes!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article