ta maison sur ton dos (loppsi 2)

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

escargot

    

      La neige est tombée. Les piétons patinent sur les trottoirs, les trains grelotent, les avions ne décollent plus. L'hiver s 'amuse et les voyageurs ont perdu leur destination. Ils somnolent aux aéroports, la tête calée sur leurs valises. Des journalistes en moon-boots viennent filmer les visages dépités des vacanciers en rade.

      Dans l'hémicycle bien chauffé, les députés votent les lois. Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il grésille, les représentants du peuple travaillent sans relâche à sa sécurité. Il faut protéger l'électorat. Car les braves gens sont en danger : le péril est partout. Sournois, il se tapit jusque dans les plus modestes abris.

    Les parlementaires s'indignent : ces gourbis squattés, ces baraques de fortune, ces mauvaises caravanes, ces bicoques de bric et de broc installées dans l'illégalité au nez des gens et des gendarmes, ne sont plus de saison. Les gîtes des gueux menacent la tranquillité des braves gens, les roulottes gitanes insultent la salubrité publique et les tentes des sans logis déparent le bois de Vincennes. Agissons.

            - Qu'on me rase tout ça, sous quarante-huit heures! dira le préfet. Sans jugement. Au nom de la loi et du peuple.

                  - Et à la place des masures ?

                  - Rien.

              D'aucuns se remémorent une autre loi, votée par les mêmes députés : le droit à un toit décent, pour tous. Mais les dossiers des mal logés s'empilent plus vite que le béton ne coule. Les pauvres iront voir ailleurs si le dalo y est.

         Les artistes bohèmes, les libres viveurs, les réfractaires en tout genre goûteront la joie des HLM et des impôts locaux.

        Quant à Kiri le clown, il ne rit plus. Stationné discrètement sur un terrain municipal non loin du chapiteau multicolore, le saltimbanque se demande si sa caravane ne troublerait pas l'ordre public. Malgré tout son talent d'imitateur, il peine à se mettre dans la peau d'un haut fonctionnaire, à voir sa roulotte avec les yeux d'un préfet. Heureusement, il peut compter sur sa jument qui trotte vite pour décamper fissa avant la venue des pelleteuses. Les enfants déçus regarderont le cirque en toute sécurité devant leur télé.

       Sous la neige, les escargots bouchent l'entrée de leur coquille et s'endorment. Ils seront expulsés au printemps, cuits au beurre à l'ail et bouffés par les bourgeois.


 caravane.png

Commenter cet article