on (la) ferme

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

 ecole-publique.jpg

Le Petit Nicolas aime bien l’école, mais pas les colles. Mais un autre petit Nicolas n’aime pas l’école, parce qu’elle coûte trop cher. L'école discount, c'est tant pis pour les gamins...

article paru dans Zélium n°5, juin 2011

            Ce matin, nous sommes allés à l'école bien contents parce que c'était la rentrée et que nous allions rencontrer notre nouvelle maîtresse. On espérait qu'il y en ait qu'une et pas trois comme l'année dernière! Dans la cour, la directrice semblait très préoccupée et ne pensait même pas à gronder Geoffroy qui était venu habillé en Dark Vador. La directrice nous a ouvert la classe. Elle nous a dit que la nouvelle maîtresse allait arriver très bientôt mais pas aujourd'hui. C'est Agnan, le chouchou, qui nous a surveillés. Nous étions un peu déçus. Le soir, la directrice se tordait les mains devant l'école et demandait aux parents de nous garder un jour ou deux en attendant que la maîtresse arrive.

         C'était chouette de découvrir notre maître à nous pour toute l'année! Alceste a dit que le maître ressemble au frère de Clotaire, mais Eudes n'était pas d'accord et il s'est mis à taper sur Geoffroy qui rigolait. Le maître était tout rouge et il ne semblait plus très sûr de vouloir rester avec nous toute l'année. A la récré, Rufus nous a dit que le maître est un stagiaire mais que c'était top secret. Agnan nous a expliqué qu'un stagiaire, c'est un maître-élève qui apprend à faire la classe. On va l'aider parce que, nous, on la connaît drôlement bien la classe! On était un peu déçus : la directrice n'a pas reçu les nouveaux livres de lecture mais elle nous a rassurés en disant que les vieux étaient encore très bien.

       C'est triste : ma classe de l'année dernière est vide. « Ils ont décidé de fermer une classe », avait annoncé la directrice avant les grandes vacances. Papa et Maman ont dormi dans l'école pour protester avec les autres parents. C'était rigolo, mais la classe a fermé quand même. Dommage! Quand le nouveau est arrivé ce matin, notre maître ne savait pas où l'asseoir et a demandé à la directrice s'il devait pousser les murs. Le nouveau est resté debout, le temps que la directrice aille chercher une table. Le maître l'a installé entre Alceste et Marie et Marie a pleuré parce qu'Alceste la serrait trop. Le soir, le maître était fatigué. C'est à cause de l'enseignant spécialisé de Clotaire qui n'est jamais arrivé parce que Clotaire coûte trop cher et qu'il faut faire des économies, a dit Rufus. Alors Clotaire s'est levé et a tapé sur la tête de Rufus. Le maître, on s'inquiète pour lui.

      Aujourd'hui, le maître était malade. La directrice a demandé aux parents de nous garder un jour où deux le temps que la remplaçante arrive, et puis elle nous a distribué un questionnaire pour savoir si les petits français lisent mieux que les autres écoliers du monde. Y'en avait aussi un pour Papa et Maman: on leur demande leurs diplômes, le nombre de livres qu'ils ont, le temps qu'ils passent à jouer avec moi et tout plein de questions que papa trouve très indiscrètes. Papa est vexé parce qu'il n'a pas le Bac. En plus, Maman a refusé de compter ses livres de cuisine en prétextant que c'est pas vraiment de la lecture et Papa a dit à Maman de fermer ça, parce que, Maman, elle ne me lit pas assez d'histoires.

       Mes parents, j'ai beau les aimer, c'est quand même dur de réaliser que si je rate mes études ce sera à cause d'eux! Moi, je veux pas leur faire de peine. Alors, je la ferme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article