Le chevalier Normal et les troubadours

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

« Fendre l'armure! », répétaient les bardes en guise de conseil à l'impétrant socialiste. Ainsi, un discours de campagne présidentielle aurait tout du  strip-tease médiéval, où le candidat jette le heaume (oh!!!), brise la cuirasse (ah!!!), déchire le haubert (eh!!!) pour finir en liquette devant la foule exaltée. Mais cette érotique mise à nu du possible futur président français, si elle a ses charmes, n'est pas dépourvue de dangers. Quoi! Se foutre à poil au moment d'entrer en lice, au beau milieu d'une Europe de droite et juché sur un coq gaulois un peu boiteux tout de même, pour affronter le dragon de la finance internationale! Le chevalier Normal devrait se méfier des métaphores éculées des troubadours inféconds.

Commenter cet article