holy beef

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

morceau.gif           Ah!, la vache! Ils l'ont eu. Dire que tout était organisé ! Un plan ruminé de longue date et minutieusement exécuté. Les médias rabâchent : le hasard, les circonstances, un tragique accident! La force irrépressible d'une pulsion brutale, instinctive : fallait pas l'exciter au sortir de la douche! Ils ont une explication toute prête, ces mufles, et nous la servent aux petits oignons, à grands renforts de journalistes embrigadés, de pantins politiciens et de propagande télévisuelle.

          Moi, cette histoire, j'y crois pas. Qu'ils réservent leurs contes aux avale-tout, moi, je sais bien ce qu'il y a derrière cette corrida, ce qu'ils dissimulent, ce qu'ils remâchent dans l'ombre : le grand complot, la manipulation mondiale des esprits pour la domination planétaire. Déjà l'Inde est à eux et bientôt le reste du monde.

         Mais moi, ils ne m'auront pas. Il suffit d'ouvrir les yeux, de se poser les bonnes questions, pour que tout s'éclaire et que les masques tombent : tout était voulu, tout était vachement bien calculé. Ah, ils se croient très malins. La populace boit leurs mensonges comme du petit-lait. Mais avec moi, ils tombent sur un os. Oui, l'homme devenait gênant, trop puissant, trop gourmand : ils s'en sont débarrassé. Pas d'une balle dans la tête, ça s'est bon pour les ousamas porcophobes. On agite le chiffon rouge, on lui lance dans les pattes une avenante génisse : il fonce, et le troupeau des paparazzi mitraille l'homme qu'on mène à l'abattoir médiatique. A qui profite le sacrifice?

        Faut dire qu'il les avaient bien provoqués : un appétit démesuré, une faim insatiable, une insolente virilité. Il étalait sans vergogne son goût pour les chairs tendres! Il s'en vantait, paradant dans sa cuisine devant les caméras du monde. Quatre gros steaks bien rouges qui grésillent abominablement sur le grill, quatre pavés honteusement saignants! Non, ils ne pouvaient pas en rester là, ils sont passés à l'action, toutes cornes dehors et le sabot frémissant. En quelques heures, le grand manitou a mobilisé le cheptel international, a ordonné la mise à mort du carnassier décomplexé.

        Il faut que la vérité éclate enfin pour que justice soit faite. Le démoniaque instigateur du complot qui s'est payé la tête de l'ex-futur président de la gauche et de la République n'est autre que le Bœuf.

  steak.jpeg

Publié dans bestiaire féroce

Commenter cet article