Georges et les Tartuffes

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

Petits ou grands bourgeois, pandores, condés et militaires, grenouilles de bénitier et culs bénis, marchands de pommes, profiteurs de tout poil, juges, notaires et cocus, passants honnêtes, peaux de vaches ou braves gens, ô combien ils adulent les moustaches, la pipe en bois et la guitare sèche, trente ans après la mort du troubadour. Mais l'ancêtre se foutait de la postérité. De la momie rentable qu'ils font de lui, l'éternel anar, six pieds sous terre, doit composer des chansons pour les vers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article