des amis, ou pas

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

tele.jpg Un Français sur quatre – pas seulement les vieilles dames – se dit rongé par la solitude. Un licenciement, un divorce ou la retraite, les enfants qui grandissent et c'est le désert. On n'a plus de contact avec des proches qu'une fois ou deux l'an, on se sent seul, même en couple. Le téléphone reste muet, la boite aux lettres s'étouffe de prospectus, le voisin est invisible, le chat meurt : plus personne à qui parler. Et le tic tac de la pendule résonne dans le salon quand la télé se tait.

     Mais ce tableau sombre d'une France dépressive s'éclaire heureusement d'une lueur d'espoir.

     Il existe encore des Français qui ont des amis. Des vieilles dames entourées, choyées. Voyez Liliane et son artiste fantasque, tellement attentionné. Et Michèle, dont l'ami tunisien se plie en quatre, offrant jusqu'à son jet privé pour qu'elle ne se fatigue pas en voiture, pour que les émeutes populaires, si vulgaires et choquantes pour une âme délicate, ne dérangent pas ses vacances bien méritées. Quant au copain égyptien de François, il lui arrange un séjour d'hiver au pays des palais et des pyramides pour lui remonter le moral. On se souvient aussi de Nico, le petit avocat, qu'un ami très cher convia sur son yacht pour fêter dignement son nouveau job. Des invitations au soleil, comme s'il en pleuvait!

   Il est navrant d'observer combien certains mauvais esprits s'acharnent à noircir injustement ces Français qui luttent pied à pied contre la solitude. Les accusations de conflit d'intérêt, de collusion, de petits arrangements entre amis choisis ne reflètent que la malsaine jalousie des contempteurs, intégristes de la moralité.

       Car l'amitié, de nos jours, ça se mérite. Ces ratés qui se morfondent devant Jean-Pierre Pernaut en attendant l'heure de Claire Chazal, s'activent-ils pour dynamiser leurs réseaux? Que font-ils pour rendre leur profil plus attractif? Se bougent-ils afin de multiplier leurs contacts et instaurer un cercle vertueux d'échange entre leurs relations? Qu'ont-ils à donner?

        Que pensent-ils donc recevoir, ceux qui n'ont rien d'autre à offrir que leur cœur?  


Commenter cet article