Danse de la mauvaise foi

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

On laisse les caméras vidéo proliférer, on regarde les fichiers se multiplier, on sait qu'Internet est espionné, quant à mettre le quidam sur écoutes, on constate que c'est devenu simple comme un coup de fil. Chacun se demande ce que contient son dossier, empilé parmi les millions d'autres dans les grandes armoires du renseignement intérieur, sauf les braves gens qui n'ont rien à cacher.

Mais-surprise!- l'on découvre d'un coup la double vie d'un vieux renard de la politique projeté au premier plan, puis l'on apprend, non sans ébahissement, que l'homme public était surveillé par l'État.

Et la Loi, alors? Elle protège les braves gens, qui n'ont rien à cacher.

Commenter cet article