Chef, oui chef!

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

Que manque-t-il au service public de l'éducation? Des enseignants nombreux, mieux formés? Des classes à petits effectifs? Des adultes disponibles, professionnels de l'enfance et de l'adolescence? Des programmes en rapport avec ce qu'il est possible et bon d'enseigner et d'apprendre? Rien de toutes ces onéreuses bêtises, mais des chefs, des vrais. Un patron par bahut, comme y'en a dans toutes les taules, un patron qui fixe des objectifs, qui embauche, vire, engueule ou caresse, évalue les profs pour leur bien. Un patron sévère mais juste et surtout sévère quand on n'est pas d'accord avec lui. Un patron poilu et couillu puisque le Ministre n'a pas parlé de patronne.

Simple question de justice. Y'a pas de raison que l'aliénation managériale épargne ce ramassis de fainéants gauchistes.

Commenter cet article