Boucler, dit-il.

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

Le Premier ministre le sait, dans «centre éducatif fermé», c'est «fermé» qui fait mouche. Les braves gens, choqués par un odieux fait divers, imaginent de grandes grilles hérissées de caméras, une porte épaisse close par une solide serrure, et soupirent de soulagement. Car le bon sens veut qu'on enferme les criminels, même les jeunes, à double tour. Pourtant, un célèbre meurtrier en série court toujours. Assassin méthodique, il choisit ses nombreuses victimes parmi les plus fragiles, les plus sensibles, de nos adolescents. Ce tueur d'enfants, connu de tous, s'ébat en liberté. Dans quel centre fermé le Premier ministre mettra-t-il enfin sous clef, le sinistre suicide?

Commenter cet article