Autruches

Publié le par juliettekeating.over-blog.com

Il fut un temps où le réchauffement climatique enflammait les foules. Des photos d'ours polaires réfugiés sur des miettes d'icebergs en liquéfaction tiraient des larmes aux bourgeois égarés sur le chemin du bac à compost. Les Grands de ce monde se réunissaient pour fixer des objectifs écologiques que les États ne tiendraient pas, mais, au moins, faisaient-ils semblant. Aujourd'hui, c'est la crise de foi. Le doute est permis et, autour du barbecue, l'on se demande si ces histoires de pingouins agonisants sur une banquise en voie de disparition ne seraient pas un canular de scientifiques en mal de subventions. Tant pis pour l'éléphant, l'orang-outang et la baleine. L'important, c'est la dette, crois-moi.

Commenter cet article